Tribune

La techno made in France a-t-elle le vent en poupe ?

Avatar

Publié

le

Il n’y a pas que les grands noms américains ou asiatiques qui riment avec qualité et contrôles rigoureux en matière de technologie. De nos jours, la technologie made in France a le vent en poupe. En effet, les Français font bonne figure dans ce domaine car leurs produits sont reconnus comme étant de qualité. 

Circonstances du succès Made in France

Un bon nombre de consommateurs sont séduits par les produits de fabrication française pour de nombreuses raisons. Par exemple, en privilégiant les produits made in France, les consommateurs choisissent de favoriser la transmission de savoir-faire. En effet, cela permet de préserver les connaissances et les expériences acquises au fil du temps. 

Les produits made in France sont également des produits de qualité et de sécurité d’usage. Cela signifie que le produit est fiable et de bonne qualité, et quil a fait l’objet de plusieurs contrôles, qui assurent du respect des conditions requises afin que le produit reçoive la mention made in France.

Par ailleurs, en privilégiant le made in France, les consommateurs soutiennent les emplois sur le territoire français. Cela valorise des conditions de travail respectueuses pour les salariés, ce qui veut dire : pas de travail forcé de jeunes enfants, un salaire minimum assuré, une médecine du travail … 

Enfin, lorsque les consommateurs favorisent le made in France, ils choisissent également de préserver l’environnement. Grâce aux normes qui ont été imposées par l’Union Européenne et ses différents pays membres, les produits made in France doivent également respecter des conditions strictes afin de limiter l’impact sur l’environnement.

La France, innovation technologique

En matière d’innovation, la France n’a rien à envier aux autres pays grâce à ses technologies made in France. En effet, en 2017, la France se situait en deuxième position en Europe, derrière l’Allemagne, en nombre de brevets déposés.

Par exemple, les industries françaises du matériel électrique sont reconnues grâce à la qualité de leurs fabrications et de leurs innovations. Elles proposent diverses solutions dans le secteur de l’habitat connecté, de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables. La technologie made in France ne cesse de surprendre le public.

 Les fabricants français redoublent également d’efforts afin de proposer des produits made in France toujours plus faciles à configurer et à installer. Cela a pour but de faciliter le quotidien des consommateurs et de leur prouver que la qualité peut être associée à la facilité d’utilisation, et tout cela, produit sur le territoire français.

Enfin, si beaucoup d’appareils technologiques utilisés au quotidien sont issus d’usines situées à l’étranger, il reste encore des fabricants qui ont su conserver une bonne partie de leur production sur le territoire français. En outre, pour maintenir leur notoriété, ces fabricants ont dû innover ou améliorer leurs produits made in France afin de toujours rester dans la course.

Made in France, une image positive

Des sondages réalisés en début d’année 2017 indiquent que 90 % des Français considèrent les produits made in France comme importants, et cela dans divers domaines. Les Français associent le made in France à des choses positives telles que la bonne qualité et le savoir-faire.

Grâce à cet enthousiasme autour du made in France, plusieurs marques, grandes ou petites, sont nées.  En plus d’avoir davantage confiance en des produits made in France, les Français considèrent notamment ces achats comme des actes citoyens visant à soutenir les entreprises.

Par ailleurs, Les industries françaises ont bien saisi l’image positive dont profitent les produits made in France. Elles s’efforcent alors d’innover et d’améliorer les fabrications réalisées sur le territoire français. La technologie made in France gagne en popularité et prend une ampleur internationale. Autrement dit, la technologie made in France a le vent en poupe.

Enfin, la technologie française peut parfois être particulièrement novatrice, comme par exemple, le fait de reproduire la peau humaine grâce à une bio imprimante 3D. Il est indéniable que ce type de technologie devrait révolutionner le domaine de la médecine au niveau mondial.

La mention Made in France pour la technologie

À ce jour, il n’existe aucune définition juridique pour le made in France. Cette indication n’est donc pas obligatoire, à l’exception des produits alimentaires comme les fruits, les légumes, la viande … Pour les autres produits, c’est une toute autre histoire, les fabricants peuvent alors décider de mettre en avant ou non cette mention.

Dans le secteur numérique et high-tech, les entreprises françaises tentent depuis quelques années d’exploiter la mention made in France, afin de mettre en avant leurs produits et leurs services. Cela pourrait avoir comme effet de dépasser la concurrence par rapport à l’Asie ou aux Etats-Unis.

Au-delà, de nouveaux produits technologiques sont de plus en plus réalisés en France (comme un ordinateur mobile à projecteur tactile intégré…). Pouvoir mettre en avant la mention made in France est un atout bénéfique pour chaque entreprise française. En outre, plusieurs organisations sont à pied d’œuvre afin de promouvoir la technologie française.

Enfin, il existe en France de très bons ingénieurs qui ne cessent de contribuer à faire connaître la technologie made in France à l’échelle internationale. La mention made in France est un argument de vente efficace, les entreprises françaises du secteur numérique et technologique ont donc un réel défi à relever.

Apposer made in France sur un produit technologique

Lorsque des entreprises veulent apposer la mention made in France à leurs produits, elles doivent s’assurer de respecter un principe défini par les services de la douane, appelé le principe d’origine non préférentielle. Même si le marquage made in France n’entre pas dans une définition juridique stricte, il doit tout de même obéir à des règles précises.

Enfin, ce principe s’applique dans le cas où plusieurs pays interviennent dans la chaîne de production. En effet, la nationalité du produit final devra correspondre au pays dans lequel il a connu sa dernière transformation. Lorsque ces conditions sont respectées, l’entreprise aura alors le droit de mettre en avant la mention made in France sur ses produits.

A lire aussi : Quels sont les dernières innovations du salon CES Las Vegas en matière de technologies immersives ?