Tribune

Les algorithmes nos vies !

Romain Cernik

Publié

le

Les algorithmes nos vies

De votre GPS à votre application de rencontre en passant par les réseaux sociaux, les algorithmes sont partout ! Maintenant, qu’est-ce que c’est un algorithme ?
Selon Wikipédia : “Un algorithme est une suite finie et non ambiguë d’opérations ou d’instructions permettant de résoudre une classe de problèmes”.
En clair, un algorithme, c’est une problématique, un résultat attendu, et une série d’actions définies et une manière systémique pour y parvenir. Comme une recette de gâteau au chocolat par exemple.

Et l’algorithme associé à l’informatique ça donne quoi ?

Les algorithmes c’est de l’IA !

Pas vraiment. Disons que c’est aussi réducteur que de dire ” L’IA ce sont des robots”
Si, comme plus vu plus haut, les algorithmes peuvent être aussi simples qu’une recette, ils peuvent aussi être bien plus complexes !
Le concept d’Intelligence Artificielle ne date pas d’aujourd’hui mais plutôt des années 50. Et ce concept scientifique s’affaire plutôt à résoudre des problèmes complexes.

  • Exemple 1 : Un algorithme c’est quand, vous humain, vous avez toutes les données, que vous connaissez le résultat et les actions à mener pour l’atteindre. Vous avez donc défini un modèle. Comme notre recette de gâteau au chocolat plus haut.
  • Exemple 2 : En revanche, le concept d’Intelligence Artificielle intervient plutôt lorsque : Vous avez les données,  vous connaissez le résultat mais que vous ne savez pas du tout comment l’atteindre. Donc à l’aide d’exemples similaires au résultat que vous voulez atteindre, la machine va ” apprendre ” et suggérer le meilleur moyen d’y arriver. En somme et très schématisé c’est ça l’IA.
    Un programme informatique, capable d’apprendre, en passant par plusieurs méthodes et algorithmes (oui dans l’IA il y a des algorithmes 😉) et donc de trouver la solution à la place d’un humain.

Non, un algorithme ce n'est pas de l'IA

Sonny, le robot du film I-robot, presque humain !

 

Les algorithmes dans nos réseaux sociaux

Twitter, Facebook, Linkedin, … Pas un de ces réseaux n’échappent à la règle ! (Oui il y en a d’autres mais ce sont ceux que j’utilise le plus 😎)
Le leitmotiv : En-ga-ge-ment ! L’objectif : Vous ” fidéliser “.
En gros : Vous proposer le meilleur contenu au bon moment et donc la meilleure expérience !

Pour mieux les comprendre, faisons un tour de ces plateformes incontournables :

– Twitter :

Depuis 2006, le réseau de l’actualité chaude était basé sur la présentation chronologique des tweets. Cependant, en 2017 Twitter évolue avec un modèle algorithmique qui met l’accent sur la pertinence des tweets. En clair, le tweet doit être récent, obtenir de l’engagement rapidement (retweets, clics, vues et impressions) et être accompagné d’un média.

Privilégiez la vidéo qui enregistre en moyenne 50% d’engagement en plus.
Dernier point sur lequel le réseau à l’oiseau se base aussi pour vous proposer les meilleurs contenus : Votre historique et votre utilisation de sa plateforme ! Le type de contenus avec lesquels vous interagissez, les profils que vous suivez, les derniers comptes follow…
Gaffe donc au Mass Follow à tout va, ça ne vous amènera qu’un fil d’actualité médiocre et fouillis.

Twitter le réseau social de l'actu chaude

– Facebook :

Tous ceux qui publient sur Facebook l’ont vu. Le reach organique a baissé pour les pages entreprises.” L’ogre bleu ” est certainement l’une des applications ayant effectué le plus de mises à jour de ses algorithmes.
Depuis 2011, il met l’accent sur la pertinence des publications. Montrer le bon contenu au bon moment et plus seulement celui le plus populaire.
Pour performer sur Facebook, il faut retenir plusieurs points essentiels :
1) Le réseau mettra en avant les publications ayant le plus de likes, partages et commentaires.
2) La vidéo obtient le meilleur ratio côté engagement et portée de publications (+12%) (source : Hubspot)Oeuf de Pâques Décoré de fleurs PNG transparents - StickPNG
3) Les groupes privés sont des réservoirs à engagement si tant est qu’ils soient correctement animés, modérés. Ils n’ont pas ou peu subi la baisse du reach organique pour la simple et bonne raison que ce format répond au leitmotiv 1er : L’en-ga-ge-ment !
Créez une communauté active, vos earlys-adopters qui vous apporteront des feedbacks concrets sur vos produits, services mais qui deviendront aussi vos futurs ambassadeurs.

L'algorithme de Facebook a beaucoup changé

 

– Linkedin :

Celui qui est mis sur le devant de la scène (un peu plus que les autres) depuis le confinement avec une recrudescence de 30% de contenus au 2ème trimestre 2020. Il a bien fallu s’adapter côté algorithme !
Si vous voulez crever l’écran (ou la toile) sur Linkedin, plusieurs règles sont à respecter :
1) Publiez aux périodes propices à la visibilité, le mardi et le jeudi sont préconisés partout. Personnellement, j’enregistre de bons scores côté portée le dimanche également.
2) Cherchez l’interaction rapidement (dans la 1ère heure après votre publication). Un contenu commenté est un contenu qui engage et l’algorithme de Linkedin le poussera à plus de personnes susceptibles d’être intéressées par ce dernier.
3) Evitez les liens externes dans le corps de la publication. Linkedin les pénalise ! (Et oui, vous demandez à votre audience de partir de Linkedin, ce qui va à l’encontre de l’objectif de ces plateformes : Vous garder le plus possible)
4) Partagez des ressources, des conseils, des astuces, gratuitement. En devenant petit à petit LA PERSONNE à suivre pour être à la pointe des dernières actualités, vous aurez plus de visibilité et Linkedin vous aidera à l’être en partageant votre profil dans les suggestions de personne de 2e et 3e cercles.
5) Soyez actif en commentant les publications des autres. Faire naître le débat est le but recherché dans la plupart des publications. En y participant, certes vous augmentez la portée du post que vous commentez mais vous augmentez aussi votre “légitimité” et donc votre score de pertinence quand vous prendre la parole sur ce sujet sur votre profil.

Maitrisez l'algorithme de Linkedin

 

Les algorithmes, pour le meilleur et pour le pire !

Les connaître est une chose, les maîtriser en est une autre ! Cependant, le marketing n’a pas attendu que ces arbres de décisions et autres règles conditionnelles n’apparaissent.
Bien connaître son audience cible est un incontournable si vous voulez faire mouche ! Savoir ce qu’elle veut voir, lire, écouter, consommer…
On en voit partout aujourd’hui (plus que depuis les 5 dernières années) mais les techniques de Growth hacking se multiplient !

  • 🧠 Hack n°1 : Si vous utilisez Facebook, je vous l’écrivais plus haut, les groupes sont une excellente option à considérer pour monter une communauté qualifiée. Communauté qui représentera donc vos cibles. C’est le meilleur moyen de savoir ce que veulent les gens, de les questionner sur leurs besoins.
    La “co-création” amène la considération et un utilisateur qui se sent considéré sera d’autant plus fidélisé.
  • 🧠 Hack n°2 : Si votre dada c’est plutôt Linkedin, vous pouvez opter pour du marketing automation. Utilisez par exemple le logiciel Prospectin pour séquencer des envois d’invitations et en bonus y glisser votre dernière étude, un livre blanc, le dernier article que vous avez rédigé.
  • ⚠️ Mise en garde : Sur Linkedin, ne tombez pas dans l’automatisation bête et méchante. Vos envois doivent être personnalisés le plus possible si vous voulez capter l’intérêt. N’envoyez pas un livre blanc sur le motion design à un rédacteur web. Il y a peu de chance que vous fassiez mouche ainsi…