Tribune

Quels sont les 10 fails d’objets High-Tech (et pourtant géniaux) ?

Avatar

Publié

le

Ces derniers temps, de nombreuses avancées technologiques ont marqué l’histoire. Et si à l’heure actuelle, le monde évolue aussi vite, c’est en grande partie due aux poids importants dans l’univers de la tech des géants de la technologie. Mais malgré leur puissance et leur influence, il arrive que ces entreprises rencontrent de temps à autre des échecs. D’ailleurs, il est même possible de dire que le monde impitoyable de l’innovation comporte plus d’échecs que de réussites. À ce sujet, il existe une base de données créée par des chercheurs recensant les nombreux produits jetés dans les oubliettes. Quelques fois, certains finissent par ressortir et reviennent sur le marché. Pour un aperçu du tableau, voici 10 fails d’objets High-Tech dont on se souviendra encore pendant des années, non parce qu’il s’agit d’objets révolutionnaires, mais bien parce que leur lancement a été un véritable fiasco.

Galaxy Note 7

Sorti en 2016, le Galaxy Note 7 aura été le flop le plus retentissant de l’année. Sa sortie « ratée » s’inscrira probablement dans l’histoire. Comme ses ventes ne parvenaient pas à couvrir toutes les dépenses pour sa production, le concepteur sud-coréen devra arrêter la production de sa phablette.  Mais la raison essentielle de cet arrêt et de cet échec, vient du nombre important de combustion spontanée de batterie rencontré en Corée du Sud et aux Etats-Unis, obligeant le constructeur sud-coréen à demander à ses utilisateurs d’éteindre l’appareil et de ne plus l’utiliser. Winston Churchill disait : “Le succès n’est pas final, l’échec n’est pas fatal : c’est le courage de continuer qui compte.”  Toutefois, Samsung ne sera pas le premier Géant de l’électronique qui aura à faire face à une telle situation de crise.

Galaxy Note 7 : Samsung s'excuse publiquement aux US et en France - IDBOOX

Hoverboard

Image de transition

Sorti en 2015, L’Hoverboard se présentait comme une sorte d’appareil à deux roues. N’ayant connu qu’une courte période de succès (moins de six mois seulement), celui-ci fait partie des fails d’objets High-tech les plus inattendus alors que son succès apparaissait pourtant certain. La publication des vidéos d’hoverboards brûlés sur les réseaux sociaux changera complètement la donne, certains prenant feu alors que leur propriétaire se trouvait encore dessus. Peu de temps après, l’US Consumer Product Safety Commission, l’organisme américain qui protège les consommateurs, sera contraint de déclarer l’engin comme “dangereux”. Il faut dire que certains de ces modèles étaient créés dans le non-respect des normes en vigueur outre-Atlantique, alors qu’ils étaient commercialisés sur la plate-forme d’e-commerce Amazon, incitant les consommateurs à acheter ce nouveau mode de transport.

Google Glass

GOOGLE GLASS N'A PAS DIT SON DERNIER MOT - MBA MCI

En 2013, Google Glass faisait son apparition avec une vision, celle de changer la perception du monde et l’utilisation de la technologie. Ces lunettes high-tech étaient conçues pour surimprimer des informations sur les verres. Ces informations se présentaient sous la forme de messages ou bien d’une direction à suivre dans le cas d’un trajet. 4 années plus tard, les lunettes de Google se solderont par un échec monstrueux. Le géant de l’Internet a donc dû arrêter temporairement leur production. Toujours est-il qu’en dehors de son prix avoisinant les 1 500 euros, cette technologie a aussi été un échec en raison du nombre limité d’applications disponibles lors de son lancement. Mais aussi, de ses désagréments dans la vie sociale, ces lunettes pouvant être perçues comme ridicule. 

Sony Tablet P

En 2012, le succès du lancement de la Sony Tablet P n’aura pas été à la hauteur de ce que la multinationale espérait. À l’époque, Sony avait pris du retard pour se positionner sur le marché des tablettes tactiles. Pour se différencier, le constructeur nippon sortait alors une tablette dont l’écran tactile était basé sur un double affichage de 5,5 ‘’, semblable à celui de la console portable Nintendo DS. Cependant, trop petite pour se glisser dans un sac à main, elle était en même temps, bien trop grande pour rentrer dans la poche d’un jean. De plus, même si elle possédait deux écrans, elle ne permettait pas d’utiliser deux applications simultanément. Si la plupart des tablettes de l’époque atteignaient 9 heures d’autonomie, celle de Sony ne dépassait pas les 6 heures. Enfin, son prix était bien trop élevé (549 euros).

Sony Tablet P review | TechRadar

Microsoft Pink Project 

Own a piece of tech history: Microsoft Kin One for just $25 (US Only, Verizon) | Windows Central

L’année 2010 aura certainement été marquée par l’avènement des réseaux sociaux, ce que ne manquera pas de remarquer Microsoft, qui en profitera pour lancer son Microsoft Pink Project, un smartphone dédié aux ados. À ce moment-là, tout le monde trouvait du plaisir à surfer sur la vague 2.0 dont les deux leaders étaient alors Facebook et Twitter, mais qui verra également l’arrivée d’Instagram. Le prix de vente du téléphone Pink Projet était fixé à 89 euros par l’opérateur américain Verizon. Mais même à ce prix-là, cette technologie innovante n’aura pas le succès escompté. 15 jours seulement après son lancement, Microsoft jugera bon de retirer le produit du marché. De plus, l’introduction d’un clavier physique sur un smartphone était loin d’être une nouveauté, Phill Schiller, le principal responsable marketing d’Apple ayant suggéré d’utiliser cette technologie 3 ans plus tôt sur les iPhones.

 

A lire aussi : Connaissez-vous vraiment le concept du design thinking.  

Twitter Peek 

Tout le monde sait que les produits à usage unique ne sont pas tous mauvais, mais le Twitter Peek sorti en 2009, malgré son nom mignon, sera considéré et de loin comme l’un des pires. À la base, cet outil permettait aux aficionados du réseau social aux 140 caractères, de mettre à jour leur statut, à n’importe quel moment. Cependant, comme son écran ne permettait d’afficher que 20 caractères, son propriétaire devait cliquer sur un bouton pour voir apparaître la suite du texte. De plus, il était nécessaire de dépenser 99 dollars, puis 10 dollars par mois, pour poster… des tweets ! Alors que plusieurs applications pour smartphones offraient exactement la même chose, gratuitement.

Peek - a standalone Twitter device. That's it. It's just a tweeting device. : ofcoursethatsathing

MSN Direct Smartwatches

Parfois, certaines inventions sont un peu trop en avance sur leur temps. Il en est ainsi de la MSN Direct Smartwatches, lancée en partenariat avec les marques Fossile et Swatch en 2004. Accrochée à votre poignet, cette montre intelligente, vendue au prix de 150 dollars (soit 135 euros), offrait la possibilité de recevoir des informations boursières et sportives, ainsi que la météo, sans oublier, la radio FM. L’utilisateur payait alors 9,99 dollars par mois seulement. Mais cette technologie ne prendra pas et fera un flop. 

Smartwatches - Fad or the future? | Trusted Reviews

Nokia N-Gage

Flashback: Nokia N-Gage - le téléphone de jeu en avance sur son temps - Le monde de la High-tech

En matière d’échec technologique, le plus retentissant est celui du fabricant finlandais Nokia, qui abandonnera le marché des terminaux mobiles en 2013, alors qu’il dominait le marché durant toutes les années 2000. Cependant, bien des années avant ses déconvenues, le constructeur rencontrera l’un de ses échecs les plus retentissants avec son téléphone-console de jeux, Nokia N-Gage. L’appareil N-Gage de Nokia, vendu au prix de 299 dollars était à la fois une console de jeux vidéo portable et un téléphone. Mais si l’appareil était alors innovant, il n’était pas du tout pratique à utiliser en tant que téléphone puisque pour passer un appel, l’appareil devait être tenu de biais … Comme un taco mexicain. De plus, sa façon de l’utiliser tournait au ridicule ses possesseurs et pour changer de cartouche de jeu, il fallait d’abord retirer la coque arrière et la batterie de l’appareil. 2 à 3 millions de ses consoles seront commercialisées à travers le monde. Si Nokia tentait de corriger le tir avec son N-Gage 2, celle-ci arrivera bien trop tard.

Sageway

Durant l’année 2001, Sageway s’affichait comme le scooter du futur. Pourtant, bien des années plus tard, peu de gens utilisent encore cette belle technologie. Seuls quelques touristes ou des agents de police en possèdent. Pourtant, avant de lancer cet appareil, ses concepteurs avaient demandé au cofondateur d’Apple, Steve Jobs de donner son avis. Celui avait alors déclaré publiquement : “Lorsque les gens verront ‘Ginger’ (officiellement Segway, ndlr), il ne sera pas difficile de les convaincre de construire des villes autour de son concept. Cela arrivera naturellement”. Résultat, il faut croire que même les plus grands génies peuvent se tromper ! Avec un prix de vente tournant autour de 5000 dollars lors de son lancement, cette technologie ne connaîtra pas finalement la réussite escomptée auprès du grand public. Et sa baisse de prix au fil du temps, ne changera pas la situation.

Balade d'initiation et visite de Lyon à Segway - ComHic Segway Tour

Apple Bandai Pippin

En faisant un saut plus lointain dans l’histoire, on découvre qu’Apple aussi avait conçu une console de jeux vidéo. Connue sous le nom de Pippin, cette console sera pourtant un flop marquant lors de sa sortie aux Etats-Unis en 1996. Vendue sous licence par Bandai, elle avait l’avantage d’être à la fois une console de salon, un outil pédagogique et un support pour la navigation web. Pourquoi deviendra-t-elle le flop de l’année ? Probablement, à cause de son prix de vente un peu trop cher. Apple Bandai Pippin a été mis sur le marché aux prix de 599 dollars (autour de 545 euros). Si 45 000 exemplaires de la Pippin s’écoulent, le lancement de la Playstation avec plus de 4 millions de consoles commercialisées à travers le monde en 1996, enterreront définitivement la console d’Apple. 

Bien qu’ils soient géniaux, ces produits High-tech révolutionnaires font partie des plus gros échecs technologiques de l’histoire. Bien qu’ils aient pour point commun, un mauvais retour sur investissement, il peut arriver que certains d’entre eux soient temporairement abandonnés, avant de ressurgir sous une autre forme.

Gaming since 198x » Blog Archive » La Pippin de Bandai (et pas d'Apple), la console la moins vendue au monde ?

 

A lire aussi : Quelles sont les dernières innovations du salon CES Las Vegas en matière de technologie immersive ? oeufs,paques | สัตว์, ไข่, บัตรคำ