Tribune

Qu’est ce que les NFT et comment monétisent-ils l’art ?

Lisa Lambert

Publié

le

Les NFT aussi appelés non-fungible tokens ou nifties font le buzz dans le monde entier comme étant le nouveau moyen d’investir sur des objets dématérialisés. Plus simplement il s’agit d’actifs numériques liés à la blockchain Ethereum dont la cryptomonnaie est l’Ether.

Mais qu’elle est la différence entre une cryptomonnaie et un token ? À l’origine le Bitcoin est la cryptomonnaie par excellence (environ 60% du marché) qui a révolutionné les transactions digitales et écarté les banques. Par la suite, beaucoup d’autres cryptomonnaies sont apparues comme Ethereum, Ripple, Litecoin etc…

Ces cryptomonnaies ont toutes le même objectif de base que les monnaies que nous connaissons, la différence réside dans le fait qu’elles sont protégées et décentralisées. Les différences entre elles ne sont pas nombreuses mais certaines comme l’Ethereum se sont différenciées par l’utilisation de “smart contract” cela permet d’informatiser et de protéger des contrats commerciaux par exemple.

Alors qu’un Bitcoin est une unité monétaire un token est plus souvent utilisé pour investir dans des actifs. Par exemple pour détenir des actions dans une entreprise ou participer à une levée de fonds.

L’oeuvre d’art qui a déclenché la folie des NFT

Sophia robot NFT Le robot-humanoïde Sophia créée par Hanson Robotics a réalisé une œuvre d’art numérique en s’inspirant du travail d’Andrea Bonaceto. Elle a utilisé des réseaux de neurones et de l’intelligence artificielle. L’artiste Andrea Bonaceto a également collaboré avec Sophia pour créer un fichier mp4 de quelques secondes.

Son œuvre s’est vendue 700 000$ sous forme de NFT aux enchères le 23 mars dernier. Un prix pharaonique qui a affolé la toile et créée le buzz. Depuis beaucoup s’intéresse de près aux NFT et se demandent quels en sont les enjeux financiers.

Pourquoi utiliser des NFT ?

L’investissement

L’art sous forme de NFT garanti l’investissement dans des actifs sur la durée, il s’agit de la vente de la notoriété de l’artiste en quelque sorte. Le numérique apporte au marché de l’art traditionnel la puissance et le souffle qui lui manquait ces dernières années.

La spéculation sur l’évolution de la côte d’un artiste mais également de l’évolution du court des cryptomonnaies soulève des questions. Sachant que n’importe quel artiste peut transformer son œuvre à moindres frais en NFT numérique. La valeur de l’art sous forme de NFT a été multipliée par dix en seulement 2 ans. Cela promet des investissements plus qu’intéressant dans un avenir proche.

Le certificat de propriété

Que ce soit l’art, la musique, l’audiovisuel ou encore le contenu des réseaux sociaux chaque NFT possède un certificat d’authenticité c’est ce qui rend lœuvre unique.

Les informations figurant sur ce certificat sont diverses, traçabilité, créateur, date de création mais également l’historique des transactions. De cette façon il n’y a qu’un seul propriétaire possible et aucun risque de copie.

Si vous êtes l’artiste, les NFT sont un bon moyen de vous protéger des copies. En effet, lorsque vous convertissez votre œuvre en “token” vous obtenez un code blockchain qui certifie que vous êtes le propriétaire. Si vous décidez de vendre votre œuvre vous donnerez ce code à l’acheteur.

Quels sont les enjeux pour les métiers de l’art ?

La blockchain et l’art numérique ne sont pas compatibles avec les galeries d’art traditionnelles, les experts ou encore les collectionneurs. Les amateurs d’art sous forme de NFT ne sont pas des collectionneurs ou des personnes particulièrement intéressées par l’art en lui-même. Il s’agit la plupart du temps dinvestisseur financier. Cela nous pousse à réfléchir sur ce que deviendra le but premier de l’art, l’expression humaine.

Dans un univers ou la rentabilité, le capitalisme et l’investissement sont les principales préoccupations où se situe l’art ? Les questions d’impact écologique et de potentielle bulle spéculative se posent également.

Même si pour beaucoup l’art et surtout l’art de grande valeur est devenu un investissement financier au même titre qu’un bijou de luxe ou une propriété immobilière. Les NFT n’affecteraient donc pas tant l’éthique de l’investissement dans l’art mais faciliteraient plutôt son procédé.

Les NFT les plus dingues

Les possibilités d’art numérique sont infini, musique, dessin, vidéo, GIF, tweet etc… En voici quelques exemples qui ont marqué la toile.

Les cartes numériques NBA

cartes NBA NFT

Ne perdez plus aucune carte de collection, elles sont désormais digitales ! Vous pouvez acheter la carte de Lebron James en NFT et la revendre par la suite ou faire la collection du plus de carte que vous pourrez. Le prix de certaines a atteint 1000$.

Un album des King Of Leon

Le titre de l’album est “When you see yourself”, le groupe a décidé d’en faire un NFT qui contient des bonus, une pochette animée ainsi qu’un vinyle en édition limité. En vente le 5 mars dernier en collaboration avec YellowHeart, plateforme de billetterie blockchain.

Mais ce n’est pas tout ! Si l’album est un token vous pouvez également acheter un autre token pour avoir des avantages VIP lors de leurs concerts. Seulement 6 personnes pourront bénéficier de ses “tickets de loterie” les autres tickets NFT seront gardés dans l’espoir qu’avec le temps leur valeur augmente.

Le premier tweet de Jack Dorsey (PDG de Twitter)

En 2006, le tout premier tweet de l’histoire a été écrit par Jack Dorsey son co-fondateur et PDG. Il disait “just setting up my twttr” qui se traduit par “En train de paramétrer mon twitter“. Ce tweet s’est vendu pas moins de 2 millions de dollars.jack dorsey NFT tweet

Des images virtuelles de Rick et Morty

Justin Roiland créateur de la célèbre série Rick et Morty a vendu 16 de ses œuvres pour environ 2,3 millions de dollars. Somme qu’il a ensuite redistribué à une œuvre de charité. L’action n’avait pour but que de tester les limites des cryptomonnaies dans l’art. Petit conseil si vous voulez vous lancer dans les NFT, comme tous les investissements ne misez que l’argent que vous êtes prêts à perdre. La volatilité des cryptomonnaies peut faire gagner comme perdre gros il ne faut pas penser seulement aux bénéfices mais aussi aux pertes éventuelles. 

 

À lire aussi : Intelligence artificielle : Les avancées les plus folles du secteur.

Écrit par : Lisa Lambert