Tribune

Tout savoir sur la Food Tech

Lisa Lambert

Publié

le

 

 

Cela fait maintenant une dizaine d’années qu’elle fait fureur partout dans le monde. Utilisée à des fins diverses et variées mais surtout très créatives et novatrices. La Food tech est aujourd’hui plus que jamais sur le point d’exploser. Elle fait parler d’elle, intrigue et passionne. Mais savez vous exactement ce qu’est la Food tech ?

Qu’est ce que c’est ?

Comme son nom l’indique, il s’agit de l’alliance entre le secteur de l’alimentation et des avancées technologiques. Dans la Food tech, on utilise les innovations technologiques pour donner une réelle valeur ajoutée aux produits alimentaires. De leur conception à la façon dont on les consomment. Elle s’installe à présent dans tous les processus de création et de ventes alimentaire. En allant de la production, à la commercialisation jusqu’à la consommation.

Dans le but de changer notre quotidien et notre manière de manger, des startups fleurissent autour de ce nouveau créneau en pleine croissance.

On compte parmi ces innovations, des applications maintenant bien connues comme Uber eats, La Fourchette, Frichti, To Good To Go ou encore Spise.

Ces nouvelles plateformes changent notre façon de consommer. Grâce à des procédés de notations, de livraisons rapides, de gestions des stocks ou encore de campagnes anti-gaspillage. 

Ce phénomène apparu aux Etats-Unis s’est très vite exporté dans la capitale de la gastronomie mondiale. Aujourd’hui présente partout dans le monde, elle offre un nouveau champs des possibles à une industrie qui a souvent été fermée et très compliquée à moderniser. Elle est désormais une source de créativité infinie dans de nombreux domaines qui sont souvent bien plus larges que ce que l’on pense.

5 façons d’être “Tech” dans le secteur de l’alimentation :

1 – Lors des semences et récoltes 

La technologie fait maintenant partie du quotidien des agriculteurs. Impensable il y a 10 ans de cela, aujourd’hui les récoltes, les semences ainsi que le travail de labour sont assistés par la technologie.

Attention, l’utilisation de nouveaux outils afin de booster sa capacité et son rendement ne font pas d’une production agricole une mauvaise agriculture. Cela permet à de nombreux agriculteur d’améliorer leurs qualités de produits et leurs rendements. Comment ? avec l’aide d’outils technologiques, tout en gardant des champs bios et respectueux de l’environnement.

Les drones par exemple, sont utilisés pour semer les graines de façon uniforme et pour simplifier la vie des agriculteurs. 

Des capteurs pour l’irrigation des plantes, des fruits et légumes sont par exemple utilisés pour vérifier le taux d’humidité et les quantités d’eau nécessaires à chaque espèce afin d’éviter le gaspillage. 

Des startups proposent également aux agriculteurs des logiciels pour tenir à jour leurs agendas. Ils leurs permettent de s’organiser dans leurs récoltes et d’optimiser les tâches de leurs exploitations, allant même jusqu’à trouver des équipements et des semences adaptées. 

De nombreuses entreprises se penchent également sur le concept de “ferme urbaine” pour réduire les distances et produire localement de façon plus efficace. Elles effectuent des recherches sur le développement de différentes espèces entre elles pour garantir la qualité et la durabilité des projets.

Toujours dans une optique d’innovation, ces nouvelles technologies entrent maintenant dans l’aire du temps. Elles sont devenues des outils indispensables pour améliorer les productions, dans un monde que les nouvelles générations veulent plus responsable. 

 

2 – Dans les procédés de fabrication et de packaging

De plus en plus attirées par le fait de mieux manger et de se tenir en forme, les populations tendent à chercher des produits d’alimentation innovants. Afin d’offrir des gains de temps mais aussi une liste d’ingrédients clairs et précis. 

De plus en plus d’enseignes se tournent vers la Food tech afin de mettre en place des produits innovants. A la fois bon pour la santé et bon pour la planète ils représentent l’avenir de la consommation alimentaire.

Nous avons pu constater l’émergence des substituts alimentaires tels que les barres énergétiques bios, les boissons en poudre ou sous forme de shaker. Ils sont destinés à faire perdre du poids ou garder en forme les sportifs pendant leurs exercices. Le but ici est d’utiliser la science afin de remplacer des aliments caloriques, gras, salés ou trop sucrés, tout en gardant une alimentation saine grâce à des alternatives plus durables. 

Les emballages font également partis des enjeux de ces dernières années. On parle de plus en plus du réchauffement climatique et de la surconsommation de plastique. L’innovation dans ce secteur a donc pour but de proposer des matériaux innovants et surtout éco-friendly. 

De nombreuses entreprises d’électroménagers se sont elles aussi tournées vers le futur. Elles cherchent à créer de nouveaux produits en adéquation avec notre façon de vivre actuelle. Elles proposent de nouveaux types d’appareils avec des processus technologiques toujours plus poussés et une personnalisation du produit maximale.

Les robots de cuisine multi-tâches ont connu un véritable engouement ces dernières années. Ils facilitent la préparation du repas mais proposent aussi des recettes adaptées à leur utilisation. Ce qui offre un package complet aux utilisateurs pour améliorer leur quotidien culinaire. Le but de la Food tech, est de proposer des solutions aux problèmes du quotidien, au manque de temps, au manque de moyen ou au manque de maîtrise. 

3 – Dans le service proposé

On ne le répètera jamais assez mais le challenge de demain, c’est l’expérience client. Avec l’avènement d’internet et des réseaux sociaux, les priorités sont l’innovation et la satisfaction. Il n’est plus question de proposer des services de qualité médiocre ou désuets. 

Les services changent et la manière de consommer aussi. Comme par exemple les restaurants dits “du futur”, qui utilisent la robotique dans la prise de réservation ou même dans l’organisation du restaurant allants jusqu’à remplacer les humains par les machines pour plus de rentabilité. Les robots de bar ou les bornes intelligentes permettent aux entreprises de se démarquer et de montrer leur envie d’innover.

Les prises de commandes, la gestion de stock et la facturation peuvent désormais être automatisées.

De nombreuses Start-ups se créent dans le secteur de l’accompagnement des restaurants. Elles leur proposent des logiciels intégrés leur permettant de gagner des heures de paperasse et de comptabilité. Mais les innovations ne s’arrêtent pas aux technologies. De nouveaux concepts voient le jour afin de proposer des expériences complètement novatrices telles que les repas dans le noir, ou les restaurants éphémères.

De nouvelles expériences, de l’optimisation et une vision tournée vers le futur. Voilà l’enjeu de la Food tech pour ces nouveaux restaurateurs.

 

4 – Par l’expérience client 

Il est primordial désormais de prendre en compte l’avis des consommateurs, de les écouter. Leurs besoins, leurs avis, leurs failles, tout doit être pris en compte. Cela permet d’optimiser au maximum leur satisfaction et donc la pérennité de l’entreprise proposant les services. 

Certaines entreprises travaillent de façon personnalisée pour trouver les besoins nutritionnels de chaque personnes à l’aide de tests micro-biologiques par exemple. Les algorithmes ou encore l’intelligence artificielle vous proposent des recommandations sur ce que vous devez manger ou boire. Tout en prenant en compte toutes les informations disponibles, en fonction des attentes de chacun.

La technologie est également efficace au niveau de la transparence et de la traçabilité des produits. Ce qui est devenu très important aujourd’hui pour les consommateurs. Il est désormais possible de savoir en quelques clics, d’où vient votre repas acheté en supermarché, quelle est sa valeur nutritionnelle et quels produits il contient.

Un constat est très souvent revenu, les listes d’ingrédients incompréhensible sur les produits sont des problèmes. Toujours dans une optique de mieux manger et plus sainement, les consommateurs peuvent désormais comprendre ce qu’ils mangent et consomment, grâce à des applications comme Yuka. Elle analyse pour vous la composition de vos produits et vous décrypte les mots à rallonge. 

La Food tech s’adapte aux besoins et permets de résoudre les problèmes de chacun grâce à des solutions simples d’utilisation et novatrices.

 

5 – Dans la façon de délivrer le produit 

Toujours plus pressée, exigeante et pointilleuse, la société a vu le monde de la livraison de repas changer du tout au tout en 10 ans. Les applications de livraisons de repas ont explosé ces dernières années. Qui n’a pas déjà commandé sur Uber eats depuis sa création ? On se le demande. 

Suite au succès de cette start-up, le secteur s’est complètement démocratisé et développé grâce à une croissance exponentielle. Désormais, on retrouve de la livraison sous toutes les formes.  Vous pouvez recevoir vos courses, un repas de famille, des programmes minceurs ou même votre déjeuner au travail.

Des startups proposent de recevoir des kits de produits frais chaque semaine ou chaque mois. Vous pouvez même aller plus loin en commandant des services personnalisés avec du vin, du café et autres pour découvrir de nouveaux produits.

Il existe également des startups proposants des kits repas avec recettes pour ceux qui ne savent pas cuisiner mais qui veulent bien manger. Vous pouvez désormais reproduire à la lettre votre repas sans sortir de chez vous. Des grandes entreprises effectuent même les livraisons en drone ou avec des robots pour garantir des délais plus court et une sécurité supplémentaire. 

La cantine de bureau à elle aussi été réinventée, notamment par Frichti qui a su se faire une place dans le créneau de la livraison de plateaux repas aux salariés. 

La Food tech en France

Bien que ce phénomène arrive tout droit des Etats-Unis, il ne lui a pas fallu longtemps pour se propager partout dans le monde. Cependant, là où les américains voient grand, pas cher et rapide, les français voient davantage qualité, service et environnement.

Pas besoin de le préciser, la France est un pays où l’alimentation est sacrée. Considérée comme la meilleure cuisine au monde, les produits de terroirs et l’authenticité sont gages d’un savoir-faire que vous ne trouverez nulle part ailleurs.

Depuis quelques années, la Food tech française s’est emparée de ce secteur. Elle propose des plats de qualité tout en respectant des valeurs engagées. Que ce soit, Frichti, la Ruche qui dit oui ou Food Chéri, tous représentent une démarche éco-responsable. Ils ont de l’intérêt pour des produits locaux et de qualité afin de proposer les meilleurs services aux consommateurs. 

 

Top 3 des startups FoodTech à suivre de près

Too Good To Go

Too Good To Go est une application de partage de nourriture basée à Copenhague. Elle met en relation les consommateurs avec des restaurants et des magasins. Répertorier les invendus ou les surplus de nourriture et les vendre à bas prix, tel est le principe. 

Leur but est de réduire le gaspillage en permettant à des particuliers de payer moindre coût pour récupérer ces invendus qui seraient gaspillés s’ils n’étaient pas utilisés. 

Too Good To Go a récemment franchi le cap des 10 millions de repas. Leur communauté de “Waste Warriors” ne cesse de croître et leurs “Magic Bags” ont jusqu’à présent permis d’économiser 27 256 tonnes de CO2. Un bel exemple de Food tech qui allie technologie, alimentation et environnement.

Frichti

L’une des étoiles montantes de la Food tech. En pleine croissance depuis sa création, l’application permet de manger des repas faits maison grâce à des produits locaux.

Ils ont commencé par le service de livraison de repas aux salariés d’entreprises puis se sont étendu jusqu’à la création d’un “supermarché” qui leur permet de vendre leurs produits dans toute la France. Très actifs sur les réseaux sociaux, ils ont su tenir leur image d’entreprise jeune avec de fortes valeurs.

Ils comptent désormais plus de 250 collaborateurs autour de leur concept. On leur souhaite de continuer sur cette bonne lancée ! 

Eatwith

C’est l’application destinée aux “food travelers”. Elle propose des expériences alimentaires authentiques aux quatre coins du monde. Ces expériences sont organisées par les habitants locaux. Ils sont triés sur le volet et disponibles sur la plateforme sociale de restauration.

Leur but est de proposer à n’importe qui de découvrir de la cuisine locale. Vous dinez avec des particuliers qui ont envie de faire découvrir leurs cultures et leur patrimoine. Rien de mieux pour s’immerger dans le lieu que vous visitez. 

Depuis 2013, l’application a permis de rassembler des personnes avec une passion commune : la bonne bouffe. Présent dans plus de 130 pays avec plus de 5 000 expériences culinaires.